TOP 5 de mes kdramas préférés

61349646_483458275726267_8395373565628645376_n.jpg

Comme beaucoup le savent, je suis en panne de lecture depuis maintenant trois mois, chose qui ne m’est pas arrivée depuis de nombreuses années. C’est simple, j’ai complètement arrêté de lire. I know, shocking. Ce que je fais à la place ? J’écoute la musique, mais surtout… *whisper* j’ai découvert l’existence des dramas – et plus particulièrement des dramas coréens. Une vraie drogue, ce truc. Pour dire, j’en ai visionné cinq ne serait-ce qu’au mois de mars ! Depuis, j’ai fini par arrêter de compter.

Je ne pensais vraiment pas tomber dans le piège des dramas, et pourtant me voici complètement accro. Malgré leur côté bien trop prévisible, souvent niais et parfois sexiste – il faut dire ce qui est -, beaucoup valent le coup d’oeil quand on sait prendre assez de recul. C’est pourquoi j’ai décidé de vous faire partager le top 5 de mes kdramas favoris ; ceux qui m’ont le plus touchée et que j’aie déjà envie de re-regarder. Je tiens toutefois à préciser qu’il n’y a pas d’ordre de préférence dans cette liste.

Allez, c’est parti !


Titre: Strong Woman Do Bong Soon

Pays: Corée du Sud

Date de diffusion: 2017 (terminée)

Nombre d’épisodes: 16

Acteurs principaux: Park Bo Young, Park Hyung Sik, Ji Soo

Synopsis: Do Bong Sun est une femme qui possède une force herculéenne. C’est un secret de famille, seules les femmes peuvent hériter de ce don à condition d’utiliser leur force à des fins d’aide. Si elles utilisent leur don pour leur propre profit, elles risquent la perte de leur pouvoir ainsi que des répercussions dans leur vie quotidienne.
Malheureusement, sa force est une malédiction car elle ne peut garder un travail stable au risque de dévoiler son secret. Ce qu’elle aime par-dessus tout, c’est jouer à des jeux vidéo et rêve de créer un personnage de jeu lui ressemblant. Témoin d’une altercation entre Bong Sun et un groupe de malfrats, An Min Hyeok, président de la compagnie AINSOFT, ment en sa faveur au commissariat afin d’éviter qu’elle ne soit poursuivie.
Menacé par un inconnu, Min Hyeok décide d’engager Bong Sun comme garde du corps. Celle-ci développera alors peu à peu des sentiments pour son patron.

Où le regarder : Netflix.

Pourquoi le regarder : Une ÉNORME surprise ! J’avoue avoir été assez sceptique après Screen_Shot_2017-04-11_at_오후_4.28.59.pngavoir regardé le trailer, principalement à cause de l’exagération de certaines scènes. Il suffit de voir l’héroïne donner un coup de poing à un « méchant » et celui-ci s’envoler dans le ciel avant de retomber quelques mètres plus loin pour me faire plisser des yeux avec dubitation. Mais j’ai pris mes préjugés, je les ai mis de côté, et j’ai laissé une chance à ce drama. Résultat ? Définitivement l’un de mes préférés. Aucun regret. Je pense même me l’acheter en DVD un jour, car je veux pouvoir le regarder chaque fois que j’en ressens l’envie sans pour autant passer par Netflix. Les points positifs:

– Une héroïne qui change et qui fait du bien. Bong Soon n’est ni crédule ni innocente ni toujours en train de vouloir faire plaisir aux personnages masculins. giphy-1On a le droit à une jeune femme totalement badass ; à la fois dans sa force physique, bien évidemment, mais surtout dans sa force mentale. Je l’ai trouvée très attachante et authentique, on peut facilement s’identifier à elle. Elle est positive, hardworking, protectrice envers les gens qu’elle aime, et Dieu sait qu’elle n’a pas une minute à perdre avec les hommes qui lui manquent de respect.

– Le héros masculin. Alors là…. Mesdames et messieurs, je n’ai pas les mots nécessaires pour exprimer l’amour que je porte à ce personnage et par la suite logique des choses, à cet acteur (Park Hyung Sik). Je suis sous le charme, tout simplement. Il a su donner une nouvelle dimension à son personnage cliché de CEO jeune, beau et riche. On s’attend à un homme froid, arrogant et inatteignable. Strong Woman Do Bong Soon - (177)Surprise : c’est tout le contraire. Voici un homme adorable, sensible, drôle, enfantin et sans aucune honte. C’est ELLE qui le protège et lui qui lui court après, ce qui ne l’empêche pas pour autant d’être très viril. Ses petites folies, ses réactions enfantines et ses expressions faciales hilarantes ont fait fondre mon petit coeur. Oh, et il est également très beau. Ça ne gâche rien, je suppose.

– J’ai aimé qu’on aborde l’homosexualité, chose très rare dans les dramas coréens étant donné que c’est quelque chose avec quoi ils ont un peu de mal. On a toujours des sous-entendus subtils, mais rien n’est souvent explicite. Ici, on nous propose un personnage ouvertement gay, qui au passage est drôle à en pleurer (si on aime le too much et le cringy). 1b9e552083bc3ab1934c621dceb1539dacf9b1be_hqDe plus, l’héroïne croit que son patron est homosexuel pendant de nombreux épisodes (ce qui n’est pas le cas) et celui-ci ne fait rien pour la contredire elle et les autres ; il s’en fiche, tout simplement. J’ai apprécié sa réaction, même si cela peut sembler bête et insignifiant comme détail. On assiste également à quelques scènes ambiguës, bien que tirées de l’imagination de l’héroïne, entre les deux love interest masculins, dont une réelle après qu’ils soient tous les deux ivres.

– Un humour au top. Les coréens ont un humour assez différent du nôtre, je suppose que ce n’est pas au goût de tout le monde. Personnellement, je suis fan. J’ai eu de nombreux tumblr_onfej8L0PP1s4q435o1_540fous rires en regardant cette série, principalement grâce à l’alchimie indéniable entre les deux personnages principaux. Le jeu d’acteur est fantastique. Justement, je n’ai rien à redire concernant la relation entre les deux héros. Belle, équilibrée, saine, drôle… Alors je sais que c’est un drama et que tout est très beau dans les dramas, mais je veux la même. Point.

– En parallèle de l’histoire d’amour, la série aborde un côté plus sombre. En effet, il y a toute une intrigue autour de femmes kidnappées et d’un serial killer qui sévit dans le quartier de strong-woman-do-bong-soon-01l’héroïne – qui va bien sûr s’y retrouver mêlée. Le héros masculin est lui aussi la cible d’un harceleur anonyme le pressurant de quitter l’entreprise de laquelle il est à la tête. J’avoue que certaines scènes donnent la chair de poule, mais j’ai trouvé que cette dimension se fondait parfaitement avec le côté plus léger du triangle amoureux.

– La bande originale, qui est géniale. Vous pouvez facilement retrouver les chansons sur Youtube (parmi elles « Double Trouble Couple », de Mamamoo). Une pépite.

Trailer :


Titre: Goblin

Pays: Corée du Sud

Date de diffusion: 2016-2017 (terminée)

Nombre d’épisodes: 16

Acteurs principaux: Kim Go Eun, Gong Yoo, Lee Dong Wook, Yoo In Na

Synopsis: Durant l’ère de Goryeo, Kim Sin était un général de guerre invincible et jalousé du jeune roi. Poignardé par celui-ci, il survit mais devient alors un gobelin immortel.
900 années ont passé et Kim Sin est toujours à la recherche d’une prêtresse humaine qui l’aidera à mettre fin à son immortalité. Celui-ci vit désormais aux côtés d’un sinistre faucheur souffrant d’amnésie et ayant pour mission de conduire les âmes récemment décédées dans l’autre monde. Un soir, Sin sauve la vie d’une jeune femme enceinte se trouvant au seuil de la mort. Cette dernière donnera naissance à une petite fille nommée Ji Eun Tak et 9 années plus tard, Eun Tak qui vit toujours avec sa mère acquiert la faculté particulière de voir les esprits. Une nuit, sa mère décède soudainement et c’est à ce moment-là qu’elle fera la rencontre du faucheur d’âmes.
Aujourd’hui, Eun Tak est une étudiante vivant aux côtés de la famille de sa tante mais constamment abusée par ceux-ci. Un jour, alors qu’elle célèbre son anniversaire en bord de mer, Kim Sin apparaît soudainement devant elle et sans en connaître la raison, il se voit capable d’entendre la voix de la jeune fille. C’est ainsi que celle-ci lui révèlera qu’il est en réalité un Dokkaebi (gobelin), clamant également être sa fiancée.

Où le regarder : viki.com

Pourquoi le regarder : C’est le tout premier kdrama que j’ai regardé, donc forcément il me tient à coeur. Goblin est un classique, je pense que tout le monde devrait le regarder. J’ai ri, pleuré, la totale. J’en suis encore nostalgique. On retrouve ici un genre un peu différent, toujours avec des touches d’humour (beaucoup), mais sur un ton beaucoup plus sérieux. Un mélange d’historique, de fantasy et de comédie. Les points positifs:

– Les acteurs, sans aucun doute possible. J’ai découvert Gong Yoo et Lee Dong Wook (les deux acteurs masculins principaux) grâce à ce drama et je les suis depuis. Deux véritables coups de coeur. originalIls sont phénoménaux, sans parler des actrices féminines. Un cast parfait qui vous plonge dans l’histoire avec une aisance et une profondeur étonnantes. Par-dessus ça, la caméra sait très bien capturer les moments les plus touchants – le nombre de fois où des plans rapprochés d’une beauté à couper le souffle sur leurs visages en pleurs apparaissent !

– L’histoire. Il s’agit donc d’une intrigue mi historique mi fantastique, basée sur la vraie légende du Goblin. Le tout est très bien ficelé, les révélations tombent au compte-goutte et il est impossible de ne pas s’improviser Sherlock Holmes et de théoriser sur la suite des épisodes, cherchant des indices ici et là. Ce drama m’a littéralement donné des cheveux blancs. Aussi, c’est triste à mourir. Et j’aime les choses tristes à mourir.

– L’humour. f4f19ba60e6e7ca7e2b870f7f9c2980fMême si le ton est sérieux et parfois larmoyant (surtout concernant l’histoire d’amour de Sunny et du Faucheur, que j’ai d’ailleurs préférée à celle principale du Goblin et d’Eun Tak), on rigole beaucoup. Encore une fois grâce aux acteurs, mais aussi à la relation des deux personnages masculins. Une bromance comme on les aime ; deux hommes immortels et totalement clueless plongés au début du 21ème siècle, dont le quotidien se limite à se lancer des piques (mais au fond, ils s’aiment bien).

– Ça va paraître bête et superficiel, peut-être que c’est mon amour pour la mode qui ressort, mais : le style vestimentaire de chaque personnage. Sérieusement, j’ai été bluffée du début à la fin. tumblr_ok921yWcZ01tjoc2wo5_400Un plaisir absolu pour les yeux, même si forcément cela m’a beaucoup rendue jalouse. Leurs costumes sont à tomber par terre, toujours élégants, simples et aux couleurs douces. Mine de rien, cela apporte beaucoup à l’esthétique de certains plans, et aide à cerner la personnalité de chaque personnage.

– Encore une fois, une bande originale sublime. Et puisque je n’ai pas su trouver de bande-annonce potable, je vous fais partager ma musique préférée de la BO. J’ai les larmes aux yeux chaque fois que je l’écoute ; parce qu’elle est belle, triste, mais surtout parce qu’elle apparait très souvent pendant le drama, et toujours aux moments de Sunny et du faucheur, mes chouchous d’amour.

Les points plus négatifs:

– Beaucoup trop prévisible. La fin n’est pas vraiment surprenante, même si ça ne m’a pas empêché de finir en larmes et les yeux en forme de coeurs. C’est également un peu répétitif. J’ai senti un moment de mou pendant deux-trois épisodes, mais le reste rattrape le tout.

– J’ai été plus touchée par le couple secondaire (Sunny et le faucheur) que le couple principal. tumblr_okch2owzpT1vlavlqo3_400Malgré mon amour pour l’acteur Gong Yoo, je n’ai pas senti énormément d’alchimie entre les deux personnages ; c’est aussi peut-être due à l’écart d’âge. Aussi parce que j’étais moins attachée à l’héroïne, que j’ai trouvée souvent agaçante (mais je le lui pardonne, car elle est censée avoir 19 ans). Par ailleurs, les acteurs du couple secondaire (cf le GIF à droite) ont de nouveau joué ensemble dans le drama « Touch Your Heart » début 2019. Croyez-moi, vous en aurez besoin après la fin de Goblin.

Soyou – I Miss You :


Titre: She Was Pretty

Pays: Corée du Sud

Date de diffusion: 2015 (terminée)

Nombre d’épisodes: 16

Acteurs principaux: Kim Go Eun, Gong Yoo, Lee Dong Wook, Yoo In Na

Synopsis: Une comédie romantique sur deux vieilles connaissances qui se rencontrent de nouveau, après avoir eu des revers de fortune. Kim Hye-jin était une belle jeune fille venant d’une famille riche. Après que l’entreprise de sa famille ait fait faillite, elle découvre le dur labeur et en perd sa beauté. Ji Sung-joon était peu attrayant et possédait peu d’estime de lui-même, mais est maintenant beau et fortuné. Maintenant adultes, les deux décident de se rencontrer de nouveau, mais Sung-joon est incapable de reconnaître Hye-jin.

Où le regarder : Netflix

Pourquoi le regarder : Mon Dieu, ce drama… Il m’a donné les même feels que Strong Woman Do Bong Soon. Je suis tombée sous le charme de l’histoire d’amour présentée ici, peut-être parce qu’il s’agit d’amours d’enfance et que c’est THE trope qui me conquit chaque fois, aux côtés de celle des meilleurs amis. De plus, j’ai aimé le concept du héros masculin qui ne reconnait pas son amour d’enfance. Une situation pleine de quiproquos qui me rappelle un peu le théâtre. Encore une fois, je vous ai partagé ma chanson préféré de la bande originale, avec des scènes tirées du drama. Les points positifs:

– Le couple principal. Comme je l’ai dit, je suis fan des amours d’enfance. tumblr_inline_nxqd6orAHI1sc3ygs_400J’ai trouvé leur relation très belle, même quand il ne la reconnaissait pas et que, pour le coup, le héros ne la traitait pas très bien. Ainsi, ils ont pu retomber amoureux l’un de l’autre, en se redécouvrant petit à petit, avec quelques hauts et beaucoup de bas. L’héroïne est géniale : drôle, travailleuse et maladroite. Quant au personnage masculin… *sigh* Adorable. Vraiment, je crois être incapable de résister à un homme mignon, gentil et au sourire dévastateur (la question serait plutôt: qui le peut ??). Malgré son comportement parfois limite envers l’héroïne, on comprend sa position. J’ai trouvé l’acteur incroyable dans ce rôle, et l’amour qu’il porte à Hye-jin rend vraiment envieuse.

– Le second love interest masculin, collègue drôle et un peu lourd. L’acteur est incroyable, je l’ai adoré. 7f07e9651438351bec00eff7d04ffcaeabcac6c1cdccc4b43c70cb5efa61ed2aIl s’agit d’ailleurs de l’un des membres de Super Junior, un groupe de kpop. Son personnage apporte beaucoup de fraîcheur et de légèreté à l’histoire, qui peut parfois s’avérer pesante, et le triangle amoureux (ou plutôt carré amoureux) n’est ainsi pas du tout ennuyeux. Il n’y a aucune compétition violente entre les deux héros masculins, ce que j’ai apprécié. J’ai toutefois ressenti beaucoup de peine pour ce personnage, j’aurais voulu une fin plus satisfaisante pour lui.

– La relation entre Hye-jin et sa meilleure amie. Dès le début, j’ai adoré leur dynamique. b9ca8db4f877b34ad7418e7f4cd56982Ce n’est jamais facile de faire le portrait d’une amitié si fusionnelle, encore plus lorsque la première est censé être une bombe sexuelle et la seconde physiquement « plus ingrate » (bien qu’elles soient toutes les deux sublimes, si vous voulez mon avis). Au fil de l’histoire, plus le carré amoureux s’affinait et plus j’avais peur qu’ils détruisent cette magnifique amitié. Dieu merci, ils s’en sont très bien sortis. On adore toujours un groupe de femmes qui s’aiment et se soutiennent sans aucune compétition ni jalousie, right ?

– L’univers de la mode. De mes huit à mes treize ans, j’ai voulu être styliste. Après ça, j’ai désiré être journaliste de mode pendant encore de longues années. Pas surprenant, du coup, que j’aie adoré ce drama. L’héroïne trouve un poste au sein de ce grand magazine de mode coréen et apprend à écrire de vrais articles, assiste aux réunions, aux séances photo, etc. Par ce biais, Hye-jin apprend également à s’affirmer, à prendre soin d’elle, à se trouver belle. Cela m’a beaucoup parlé.

– Ce drama est un beau message sur l’apparence et la futilité de celle-ci. original-1L’héroïne n’a pas eu le courage de se présenter à son amour d’enfance à cause de son physique, qu’elle trouvait disgracieux. Malgré cela, il tombe à nouveau amoureux d’elle ; eczéma et cheveux frisés ou non. Hye-jin finit par s’embellir en prenant soin de son apparence, mais à aucun moment le héros tombe sous son charme APRÈS sa transformation, ce que j’ai aimé. Elle ne le fait pas pour lui, mais pour elle. Au final, les apparences importent peu quand l’amour s’en mêle.

Soyou – You Don’t Know Me :


Titre: My ID Is Gangnam Beauty

Pays: Corée du Sud

Date de diffusion: 2018 (terminée)

Nombre d’épisodes: 16

Acteurs principaux: Im Soo-hyang, Cha Eun-woo

Synopsis: Depuis son plus jeune âge, Kang Mi-rae reçoit de nombreuses critiques sur son apparence et devient vite victime d’intimidation et de harcèlement à l’école. Elle décide, grâce à l’aide financière de sa mère, de subir une lourde opération de chirurgie esthétique au visage pour se sentir mieux dans sa peau. Acceptée dans une prestigieuse université où personne ne la connaît, elle peut enfin se forger une nouvelle identité tout en essayant de préserver son secret…

Où le regarder : Netflix

Pourquoi le regarder : Dès le premier épisode, j’ai su que j’allais adorer ce drama. tumblr_pdbfhxaoi71qkgj9mo1_4001My ID Is Gangnam Beauty est très différent des autres que j’aie pu regarder jusqu’ici, on sent tout de suite qu’il est récent et pour cause : il aborde des sujets délicats et d’actualité que les dramas évitent en règle générale. Le ton n’est pas vraiment humoristique, contrairement aux précédents titres cités. L’intrigue se concentre surtout sur Mi-rae et ses démons intérieurs, sa nouvelle vie après l’opération chirurgicale qu’elle a subie, et également sur son histoire d’amour avec un camarade de classe, qui est le seul à connaître son ancien visage. Les points positifs:

– Les thèmes abordés. Et ils sont beaucoup. Sérieusement, je suis tellement fière de tous les messages que ce drama véhicule et de la façon dont ils sont amenés. best-cute-inspirational-quotes-from-my-id-is-gangnam-beauty-dramaOn parle ici de chirurgie plastique, de harcèlement, de suicide, de body positivity, d’agression sexuelle, du sexisme à la fac, de troubles du comportement alimentaire, d’amour propre et de confiance en soi… C’était très beau et à la fois si tristement VRAI. Je leur tire mon chapeau.

– Le couple principal, encore une fois. J’ai adoré l’actrice et son personnage, très discret, généreux et humble. Leur relation était douce, saine, belle et bon Dieu, cet homme… maxresdefaultCha Eun-woo, l’acteur du personnage masculin principal, est une révélation pour moi. Il est très jeune, tout juste vingt-deux ans, et fait partie du groupe de kpop ASTRO. Je l’ai trouvé parfait dans ce rôle, j’ai pensé qu’il était différent des autres. Il n’est pas particulièrement drôle ni enjoué, mais il est franc, ne cache pas ce qu’il pense et surtout, il ne tombe pas dans le piège de certains personnages qu’on a envie d’étrangler. Son sourire est également un très gros avantage auprès de mon coeur en guimauve.

– Le personnage masculin secondaire : excellente découverte de Kwak Dong-yeon, l’acteur qui joue ce rôle. img-8639-e1538335266139Il s’est vraiment démarqué selon moi, de par son physique certes mais aussi de par son côté « prof jeune et cool » qui lui va si bien (alors qu’il est si jeune dans la vraie vie !). De plus, sa bromance avec le love interest principal m’a fait beaucoup rire à certains moments.

– L’univers de la fac. Ne me demandez pas pourquoi, j’adore ça. Peut-être parce que c’est une ambiance qui m’est désormais plus familière que le lycée. Aussi, il y a tellement à dire.

Trailer :


Titre: Weightlifting Fairy Kim Bok-Joo

Pays: Corée du Sud

Date de diffusion: 2016-2017 (terminée)

Nombre d’épisodes: 16

Acteurs principaux: Lee Sung-kyung, Nam Joo-hyuk

Synopsis: Kim Bok Joo fait partie de ces athlètes dont la spécialité est l’haltérophilie. Elle en est passionnée depuis son enfance et possède une grande force, influencée par son père qui était autrefois spécialisé dans ce domaine. Jeong Jun Hyeong est quant à lui le meilleur ami de celle-ci, bien que leurs retrouvailles ne semblent pas heureuses. C’est un nageur né, mais depuis qu’il a été disqualifié de sa première compétition internationale, il souffre d’un trauma appelé le « trauma des départs ». Enfin, Song Si Ho, l’ex-petite amie de Jun Hyeong, est une gymnaste qui a commencé à exercer cette activité depuis l’âge de 5 ans. Chacun se bat pour ses rêves, expérimente et trouve l’amour tout au long du processus et grandit à chaque pas.

Où le regarder : Netflix

Pourquoi le regarder : Voilà encore une pépite qui cumule héros masculin adorable, sujets importants et humour décalé. Décidément, c’est THE sainte trinité pour moi. Bref, quasiment un sans faute. Je me suis moins attachée à l’héroïne, qui était trop différente de moi et que j’ai trouvée parfois agaçante, mais cela ne m’a pas gêné plus que ça. C’est définitivement un drama qui m’a réchauffé le coeur. Sans surprise, on y retrouve des amis d’enfance (je dois me rendre à l’évidence, j’adore ça). Les points positifs:

– L’héroïne. Même si je n’ai pas trouvé d’atome crochu avec elle, je sais reconnaître son potentiel. 79b7e104420fb87ef706c6515abbb9f8J’ai trouvé son profil unique et très original, différent de l’héroïne qu’on trouve habituellement dans les dramas coréens. Bok Joo est forte physiquement, elle mange pour trois et sa passion, c’est l’haltérophilie (porter des poids). Les garçons, ça n’a pas l’air de l’intéresser. Ou du moins, c’est ce qu’elle dit avant que cela lui tombe dessus. J’ai aimé le fait qu’elle soit indépendante ; elle ne se laisse pas faire, elle défend les plus faibles et travaille au restaurant de son père pour l’aider comme elle le peut.

– Comme d’habitude, mon coup de coeur revient au héros masculin. Ce type est cute, cute, cute (et affreusement beau). Je n’ai pas d’autre mot pour le décrire. original-2Il me rappelle énormément Hyung Sik dans Strong Woman Do Bong Soon, en plus jeune. Il est drôle, adorable, généreux, protecteur, enfantin. Il rit de tout, ne se démonte jamais, et ses expressions faciales méritent tout l’or du monde. Son amour fou pour Bok Joo est bien sûr la cerise sur le gâteau ; il est toujours là, même après toutes les fois où elle a pu le rejeter.

– Le trio de l’héroïne et de ses deux meilleures amies. Leur amitié n’a pas de prix. Elles sont toutes les trois très différentes, mais elles ont en commun leur passion de l’haltérophilie. Elles sont très marrantes et leur complicité crève l’écran. J’ai aimé que leur personnage soit approfondi malgré le fait que l’histoire ne tourne pas autour d’elles, car elles le méritaient.

– Le message véhiculé. originalBok Joo est différente de la majorité des autres étudiantes de son âge, mais elle reste une fille. Malgré sa force, son appétit d’ogre, ses joggings et ses manies parfois dites « masculines », elle garde l’envie d’être féminine, de plaire, d’être belle. Et c’est NORMAL. Parce qu’il n’existe pas qu’une seule manière d’être une fille, qu’on est toutes différentes et qu’il y aura toujours quelqu’un à qui on plaira.

– Le couple principal. Encore une fois, je ne vais pas être originale, mais ce n’est pas de ma faute ! Leur relation cumule trois de mes points faibles : amis d’enfance + love to hate + friends to lovers. Comment résister ? A croire qu’ils l’ont fait exprès… On a donc ici une slow burning romance, puisque l’héroïne est d’abord amoureuse de quelqu’un d’autre. 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f637a323763767444506f384445773d3d2d3439353334363439302e3134663735323366333136646631343335343433323033343534332e676966Ils deviennent amis avant que l’amour s’en mêle ; tout ce que je préfère. Encore plus lorsqu’ils ne s’apprécient pas dès le début. En effet, leur relation commence très mal puisqu’elle le prend pour un pervers qui vole des sous-vêtements dans la laverie de leur campus universitaire (scène absolument hilarante). C’est finalement lui qui force le destin et tente de l’amadouer. Une fois que les sentiments sont partagés, promis, c’est d’une mignonnerie sans nom.

– L’humour. Comme pour Do Bong Soon, j’ai eu de très gros fous rires en regardant ce drama – notamment grâce au héros masculin, qui a un jeu d’acteur hilarant, et aux situations très souvent cocasses.

Les points plus négatifs:

– Je n’ai pas d’exemple précis car cela fait un moment que je l’ai regardé, mais je crois me souvenir qu’il y avait quelques réflexions un peu limites. Pour commencer, le héros l’appelle « fatass » une bonne partie du drama. Même si l’on sait qu’il plaisante, j’ai trouvé ça gênant à écouter, d’autant plus qu’elle ne semble pas apprécier le surnom… Il y avait aussi ce très gros cliché du « Les gymnastes sont des méchantes filles minces et arrogantes qui ne mangent que de la salade ». Je déteste ça.

Capture d’écran 2019-05-29 à 23.00.05– Quelque chose que je n’avais encore jamais vu dans un drama, et je préfère prévenir: il y a une scène où l’héroïne désobéit à son père. Furieux, celui-ci saisit un manche à balais dans le but de la battre. Un autre personnage intervient avant qu’il le fasse, bien que cela ait suffi pour me secouer. Or, quelques minutes plus tard, nous retrouvons l’héroïne face à cette même bêtise, mais cette fois sous la punition de sa coach sportive. Je répète : SA COACH SPORTIVE. Et que fait-elle ? Elle prend elle aussi un manche à balais et demande à l’héroïne de se pencher pour recevoir son châtiment. Suite à cela, on a le droit à plusieurs coup de manche à balais. J’ai trouvé la scène choquante et très dérangeante à regarder. Je suppose que c’est quelque chose de plus « normalisé » là-bas, je ne sais pas (?) mais en tant qu’étrangère, je n’ai pas apprécié du tout. Malgré ce petit moment, le drama vaut totalement le coup, je le jure.

Trailer :


C’est tout pour aujourd’hui ! Ce fut un long article, j’espère qu’il vous a plu. Si vous souhaitez un second article avec le titre des autres dramas que je regarde, faites-le moi savoir ! Et vous, lesquels sont vos favoris ? Ou peut-être n’en avez-vous jamais regardés ?

Des bisous pailletés, Morgane.