TOP 5 : Enemies to lovers

68981727_1114677948738007_5489543661186187264_n

« Il n’y a qu’un pas entre la haine et l’amour », dit-on. Les héros des romans que je compte vous présenter aujourd’hui pourraient confirmer ce dicton, et ce n’est pas peu dire. Que ce soit en Romance ou en Fantasy, la trope du enemies to lovers est considérée comme cliché et pourtant efficace. Elle fait partie des intrigues qu’on adore détester – ou qu’on déteste aimer. Pour ma part, c’est ce que je préfère. C’est pour cette raison que j’ai décidé de vous présenter celles qui m’ont le plus charmée ; et faire un choix si restreint fut dur. En espérant que vous aimerez mes recommendations !

2

Je l’ai déjà présenté dans un précédent article, mais une fois n’est jamais assez. Ce livre mérite tellement de visibilité ! Holly Black est la reine des fées, et je comprends désormais ce titre qui lui va si bien. L’écriture est sublime, lyrique mais surtout addictive. Vous êtes happés dès la première page, c’est un fait. Mais son principal point fort, tout du moins dans cette trilogie, ce sont les personnages. Tous imparfaits, à la limite du détestable ; des fées tel que le folklore nous les a toujours décrites, espiègles et cruelles. La romance, qui n’est pourtant pas l’intrigue principale, est la meilleure enemies to lovers que j’aie pu lire jusqu’ici. Pour la simple et bonne raison qu’Holly Black n’adoucit pas leur relation sous prétexte de satisfaire tout le monde. La relation entre Jude et Cardan n’est clairement pas saine ; la haine qu’ils se vouent est telle que leur attraction sexuelle mutuelle les dégoûte. C’est bizarrement satisfaisant à lire.

TW: humiliation, harcèlement moral.

3

Si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous connaissez mon amour éternel pour cette série ; ou plutôt pour son personnage masculin principal, Aaron Warner. Jusqu’ici inégalé dans mon coeur. Bien que je ne suis pas très emballée par l’héroïne, Juliette, j’aime le développement de la relation entre les deux. Warner est ce qu’on peut appeler le « bad guy » dans le tome 1. Et pourtant, il est tout de suite fou amoureux d’elle. Si Juliette résiste au début (à juste titre), leur relation tend à changer au fil de la saga… et c’est un pur bonheur. La plume époustouflante de Tahereh Mafi, à la fois poétique et imagée, se marie parfaitement avec un personnage comme Warner ; sensible et torturé. J’ai vraiment aimé la façon dont on passe de la haine à l’amour dans leur cas. Jetez-vous dessus, vous me remercierez.

4

Ai-je vraiment besoin de présenter ce roman ? L’un de mes classiques préférés aux côtés de Jane Eyre et Le Portrait de Dorian Gray. On sait tous qu’Elizabeth et Mr Darcy n’ont pas eu des débuts très joyeux. Chacun est piégé par les préjugés qu’il nourrit à propos de l’autre, sans compter tous les obstacles sociaux et financiers qui se dressent devant une possible relation. En dépit de tout ça, ils sauront mettre leurs différents de côtés. Orgueil et Préjugés est un classique qu’il vous faut lire si ce n’est pas déjà fait ; la plume de Jane Austen est simple et accessible, elle va droit au but et utilise l’humour ironique comme arme principale. Le film est pas mal également ; ça aide.

5

Une série dystopique que j’ai tout bonnement dévorée. J’ai d’ailleurs rencontré l’auteur il y a deux semaines à Londres, et ça a été un moment vraiment spécial. Ces romans traitent de sujets forts et délicats sur le racisme et le terrorisme, sans jamais trancher pour un camp, mais en gardant un avis nuancé. Dans ce premier tome, on suit Sephy et Callum, meilleurs amis d’enfance. Elle est noire et privilégiée, lui est blanc et isolé de la société. En grandissant, leurs environnements respectifs leur apprennent à se détester et à se faire la guerre sous prétexte que leurs mondes diffèrent. Ce qu’ils feront… jusqu’à ce que l’amour se révèle plus fort. Je vous conseille toutefois de sortir les mouchoirs, car Malorie Blackman dépeint le monde réel tel qu’il est ; cruel et impitoyable.

6

Encore un livre que j’ai déjà présenté par le passé, mais qui va se plaindre d’une telle pépite ? Personne. Carry On est une réécriture satirique d’Harry Potter, avec une romance LGBT entre Simon et Baz (aka Harry et Draco). Bien sûr, Rainbow Rowell a énormément édulcoré la chose. Carry On est l’un de mes livres préférés, je ne me lasse jamais de le lire. Drôle et très intelligent, il met en lumière des personnages braves et attachants, ainsi qu’une intrigue peut-être prévisible mais addictive. Simon et Baz partagent la même chambre depuis sept ans à l’école de Magie, mais se détestent depuis toujours. Jusqu’à cette dernière année, où Simon – l’élu – est forcé de faire alliance avec son pire Némésis afin de sauver le monde. Leur relation est ADORABLE. Ah et le tome 2 sort bientôt. Just saying.

Et vous, quels sont vos couples Enemies to Lovers favoris ?

Des bisous pailletés, Morgane.

11 réponses sur « TOP 5 : Enemies to lovers »

  1. Solinou

    Coucou ! Alors pour moi qui adore la romance… J’ai beaucoup de mal avec les enemies to lovers ! Je me demande toujours comment on peut détester quelqu’un au point de l’insulter ou autre violence pour finir par l’aimer ?! Ce n’est pas ce qui semble etre une relation très saine… J’ai voulu une fois essayer, avec la série After et j’ai été effarée… Je n’ai peut être pas choisi le bon livre ? Eclairez-moi lol !
    Bisous, Soline

    J'aime

    • Morgane Moncomble

      Hello,
      Il y a différentes échelles à la trope enemies to lovers. Je ne suis pas du tout adepte des relations malsaines et toxiques du genre Cinquante Nuances, After et autres, bien au contraire (je le dis bien assez souvent comme ça haha). Ce n’est pas du tout ce de quoi je parle ici 🙂 il n’y a pas de violence ou de maltraitance du genre, sauf en fantasy car il s’agit d’un genre à part (les deux veulent littéralement se tuer ; classique. Ça ne rentre pas dans le genre de situation dont tu parles, du coup). Il faut également le lire pour comprendre + dans le cas de ce roman (The Cruel Prince), l’auteur a aucun moment ne cautionne cette relation puisque je pense même qu’ils ne finiront pas ensemble à la fin. Pour dire.
      Enemies to lovers veut parfois simplement dire qu’il s’agit de deux personnages qui ne s’apprécient pas au début avant de changer d’avis ; ou qu’ils font partie de camps opposés avant de se rendre compte qu’ils ressentent de l’attraction l’un pour l’autre etc.
      Chaque roman a sa particularité. Il ne faut pas confondre la trope enemies to lovers avec les romances toxiques et problématiques qui, pour le coup, sont très dangereuses pour la lectrice jeune ou lambda qui ne sait pas prendre assez de recul.
      J’espère t’avoir éclairée.
      Bonne soirée !

      J'aime

      • Solinou

        Merci beaucoup pour ta réponse, te suivant depuis longtemps maintenant cela m’étonnait que tu conseilles des livres « extremes » 🙂
        En tout cas, je vais essayer car il faut que j’apprenne à dépasser les préjugés2! Merci !

        J'aime

  2. little red R.

    RAAH IL FAUT QUE JE LISE ENTRE CHIENS ET LOUPS! Malorie m’a encore plus convaincue à la YALC elle est impressionnante!

    Et je valide tes choix 😍😍 et Warner rah… j’ai juste hate de finir mes exams pour me refaire toute la serie avant de plonger enfin dans defy me 😭

    J'aime

  3. Camille

    J’aime beaucoup ce genre de schémas. J’ai absolument adoré Carry On et Orgueil et préjugés est également un des livres chers à mon cœur.
    J’attends désespérément la sortie VF de The Cruel Prince bien que j’ai la VO dans ma bibliothèque (mais j’ai vraiment pas la foi de me lancer des dans lectures en anglais en ce moment ^^)
    Les deux autres, je ne connais que de nom mais tu me donnes envie de les découvrir !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s